Restaurer l’image de soi et rester bien dans son corps

Les fluctuations de poids ne sont pas seulement une question d’arithmétique (apport et consommation de calories) mais aussi d’émotions. Il y a une participation affective aux prises de poids et à la résistance de notre organisme à les perdre.

Ensemble, nous allons expliquer les origines psychologiques de nos déséquilibres : conditionnement par l’éducation, pulsion orale, anxiété, consolation… Je vous propose une véritable rééducation pour réagir au stress sans compenser par la nourriture.

Je perds des kilos de stress et je gagne des tonnes de bien être
Je perds des kilos de stress et je gagne des tonnes de bien être

Je me suis un peu amusée à tourner cette vidéo d’introduction 😉 Je n’ai pas de méthode miraculeuse. J’ai été très (trop) maigre et anorexique, puis j’ai frôlé l’obésité pour retomber dans l’autre extrême (oui, j’ai des photos même que!). Il y a environ 4 ans, j’ai pris conscience du danger de mes comportements et j’ai commencé à prendre soin de moi. C’était en hiver, je me promenais avec mon chien et j’ai cru mourir d’essoufflement en remontant chez moi! J’ai pris mon courage à deux mains pour (re)sortir le pèse personne : 68 kilos pour 163 cm et pas de muscles, même mon cœur n’en pouvait plus et je peux vous dire que mes jambes étaient douloureuses. Mais cette fois, hors de question de faire un « régime » ridicule imposé par les multinationales.

Je venais de m’installer (de façon très précaire) dans un village de montagne isolé. J’ai simplement commencé à écrire dans un joli carnet. J’ai écrit tout ce que j’avais en tête, comme ça venait. J’ai porté un autre regard sur moi-même, sur mon corps, mon hygiène de vie, mes relations, mes habitudes…. Avec le temps, j’ai aussi commencé à me relire, à prendre conscience que j’étais aussi mal dans mon corps que dans ma tête. C’est triste de lire à quel point ma souffrance tenait la première place du podium de ma vie et de mes pensées.

Sur une feuille, j’ai noté mes envies à court terme, mais aussi mes projets d’avenir, les j’aime/j’aime pas, ce qui me fait du bien/me fait souffrir. J’ai aussi dessiné et je me suis cousu un joli sarouel à mes mesures. C’est beaucoup plus facile que d’essayer des fringues dans les cabines d’essayage du prêt à porter…..et de repartir en pleurant parce que rien ne va : les tailles standards ne me vont pas.

Je vous invite à faire ce petit exercice sur la jolie page que j’ai créé pour cette occasion (à imprimer ici). N’hésitez pas à mettre des couleurs, des fleurs, des dessins et votre bilan de ce jour (daté). Vous pouvez bien sûr me poser vos questions en commentaire ou via le formulaire de ma page contact  qui préservera votre anonymat. Je suis une grande fan des papiers et stylos alors si le cœur vous en dit, écrivez moi, tout simplement.

Angélique Khoutûre, BP507, 97 rue Sauveur Tobelem, 13007, Marseille. A très bientôt

Bujo d'Annawenn, page à imprimer
Bujo d’Annawenn, page à imprimer

 

9 thoughts on “Restaurer l’image de soi et rester bien dans son corps

  1. Efface ce message après l’avoir lu Angélique.

    Je viens de voir ta vidéo…. J’avais 12 ans….. Témoignage

    Je n’ai pas de mots…. Je suis abattus par ton témoignage.

    Je me suis permis de partager ton témoignage sur ma chaîne YouTube.

    1. Il n’y a aucun problème. Je suis passée au dessus de tout ça et je souhaite montrer qu’ils ne m’ont pas tuée et que je continuerai à vivre librement. J’espère rendre espoir et courage….joie de vivre aussi. Merci pour ton partage.

      1. Je n’ai pas de mots Annawenn… Hormis que tu es très courageuse. Ta vidéo est bouleversante. J’y songe encore ; comme si elle était gravée dans ma mémoire.

        1. Qu’elle soit une petite base de réflexion. Ce jour là, je suis (presque) morte. Et pourtant je ne subis pas les horribles maladies « promises ». Le corps se répare si l’esprit reste fort. Je n’ai pas plus de courage que d’autres. Par contre, je suis déterminée et je continue à m’adapter à la vie qui nous est imposée. Je reste libre de mes choix et je ne donne pas de crédibilité aux prophéties catastrophes. Je vais toujours vers la lumière et si je me ramasse, je n’aurai pas de regret. Mon corps s’est réparé……et il y avait beaucoup à faire lol

          1. Ce n’est pas le pire, tu peux me croire!!! Ce qu’il faut retenir, c’est que je ne suis pas en train de me morfondre. J’utilise ce que cette horreur m’a appris pour tendre la main à ceux qui cherchent à en sortir.

  2. Une très bonne vidéo, merci à toi de l’avoir tourné. Beaucoup de vérité, on ne peut malheureusement pas se « sentir » bien si on ne va pas bien dans notre petite tête. Je crois que le plus dur c’est ça. L’idée de tout noter sur une feuille n’est vraiment pas bête, je devrais prendre le temps de le faire, beaucoup de chose ne vont pas spécialement et il n’est pas évident de faire le tri. Je pense que j’évite aussi beaucoup de me poser pour y réfléchir vraiment….

    L’intérieur de ton frigo m’a énormément étonné. Franchement, il est très soft, et pourtant l’essentiel est là et de qualité. C’est comme ça qu’on se rend compte qu’on a vraiment une façon de consommer qui n’est pas bonne. Faut que je prenne exemple!

    Hâte de voir la suite.

    1. C’est vrai Feuliane, moi aussi j’ai longtemps fuit ce qui n’allait pas chez moi. C’est ce qui, aujourd’hui, me donne toujours l’envie d’aller plus loin. C’est pour comprendre que j’ai fait des études de psychologie et aujourd’hui l’éthologie……et le cheval est probablement la vérité 😉
      Je suis allée trop loin et je me suis fait beaucoup de mal. Mais, je me suis relevée. Alors si mes nombreuses bêtises et créations peuvent aider d’autres femmes/hommes, au moins je ferai un truc altruiste dans ma vie 😛
      Ma mère me dit toujours d’écrire (et donc vendre) un bouquin…… Chacun son éthique.
      Il y a quelques années, j’ai aussi filmé mon témoignage, une petite partie.

      https://youtu.be/6M6n-1zaCFU

Discussions et Débats : donnez votre avis