Réflexion un jour de Décembre

« Le bonheur vient de la poursuite du chemin en soi, pas de la destination. » Sagesse Bouddhiste.

« Le bonheur ne s’achète pas, ne se commande pas, il ne dépend pas des conditions externes mais plutôt de la façon dont elles sont interprétées. Le bonheur est une condition qui doit être préparée, cultivée et protégée par chacun. »

Tout ça est écrit dans un livre mais, moi, j’en pense quoi ? je ne peux pas apprendre à vivre avec les idées des autres, je dois me forger miennes et pour l’instant, je me suis plutôt mal débrouillé. Aujourd’hui, je veux vivre pleinement et sereinement dans l’Amour.

J’ai eût 50 ans, 50 ans de leurre et d’échecs… Alcool, tabac, drogue, tout y est passé à plus ou moins fortes doses, sur des durées plus ou moins longues et ça a la fâcheuse tendance à détruire neurones et réflexions. Après un échec en thérapie qui m’incombe, Annawenn m’offre, une fois de plus, son aide, son écoute et son attention ; Je la remercie du plus profond du cœur, I love you.

Et promis, je publierai, un jour, mon témoignage afin qu’il puisse servir à d’autres personnes en détresse, toutes ces personnes qui se croient seules au monde mais qui ne le sont pas. D’autres vivent ou ont vécu les mêmes tourments.

Aujourd’hui, je me reconstruis, jour après jour, par le biais de lectures qu’on me conseille (toujours Annawenn) ; je lis, pour l’instant, des livres papiers, j’ai besoin de l’odeur et de la chaleur du livre (je n’irai pas vers le livre numérique) et j’ai encore du mal avec la lecture de blogs mais je passerai vous lire, promis. J’écris, entre autre, mon témoignage et mes lectures qui sont encore lentes ! J’essaie d’avoir des journées structurées, je prépare le petit-déjeuner que je prends après méditation, je cuisine, je fais le ménage, j’aide Annawenn à la couture, je vais aux chevaux et nourris notre petite ménagerie. Et chaque journée passée sans heurts et une journée de Bonheur gagnée.

Aujourd’hui, j’ai 50 ans et je veux me grandir de l’amour et du soutien que l’on m’apporte, 2 femmes qui se reconnaîtront, ça peut paraître peu mais elles me suffisent. J’ai besoin de m’écrire, ne pas effacer le passé mais apprendre à vivre avec, le dompter et faire de l’avenir une providence, vivre dans l’Amour  et le Bonheur auprès de ma bien-aimée. J’ai besoin d’apprendre à parler, de m’extérioriser, me moquer de moi, ne plus avoir peur, simplement vivre.

J’ai 50 ans, un avenir à préparer et, aujourd’hui, j’ai appris qu’il fallait prendre le temps, ne plus brûler les étapes. Mes livres de Médecine Chinoise et de Tui-Na sont à portée de main et mes lectures ont mis en évidence que je devais attendre, patienter encore un peu avant de me jeter dessus. Je n’ai pas encore l’esprit aussi limpide dans la réflexion que je le pensais. La lecture, la vie, l’observation, tout amène à réflexions et moi, j’ai passé ma vie un peu à l’Ouest dans les vapeurs d’alcools et autres drogues donc, ça aussi est à apprendre.

Je suis partie dans une nouvelle lecture qui n’est apparemment pas choisi de manière anodine, à relire plusieurs fois et je me ferai un plaisir de vous en faire part.

One thought on “Réflexion un jour de Décembre

Discussions et Débats : donnez votre avis