Liberté, Notre planète en danger

Une question de liberté ?

Si l'oxygène vient à manquer... On s'en fiche ?

Aujourd'hui, je suis sincèrement horrifiée par tout ce que je lis. Je ne fréquente pas beaucoup les réseaux sociaux, je n'ai pas de télévision et comme je travaille beaucoup en extérieur, je m'arrête peu sur la folie des écrans. Ma pyélonéphrite m'a clouée dans le canapé et pour être franche, j'aurais mieux fait d'ouvrir un livre que de lire le fil d'actualité de Facebook.

Je comprends maintenant pourquoi les gens sont de mauvaise humeur et décalés de la réalité. Sur les réseaux sociaux, une cavalière se félicite de travailler son cheval "en liberté"...... le cheval est dans une carrière et en plus, il est guidé par un couloir pour sauter des barres : quelle horrible "liberté"!!!

On va bientôt te faire croire que tu es en liberté dans la cours d'une prison. Ça fait peur quand même, non?

Liberté : définition

nom féminin
Situation d'une personne qui n'est pas sous la dépendance de qqn (opposé à esclavage, servitude), ou qui n'est pas enfermée (opposé à captivité).
Rendre la liberté à un prisonnier.
  • Élever des animaux en liberté sans les enfermer.
  • Possibilité, pouvoir d'agir sans contrainte ; autonomie.
  • Liberté de décision, d'action.

Mais la liberté fait peur.

"De toute façon, travail et liberté c'est presque antinomique. La liberté c'est laisser la possibilité de choisir et de refuser, ce qui est contraire au concept de travail. Donc pour moi la liberté à 100% en extérieur, dans ce sens là, c'est une part d'inconscience. Parce qu'il n'y a pas de possibilité de se soustraire, dans nos régions, à l'influence humaine et aux dangers associés. On ne peut pas se permettre de laisser son cheval choisir de ne pas rester avec nous en extérieur, parce qu'il y a des routes, des propriétés privés, d'autres usagers de l'espace, et que notre cheval ne doit pas devenir un danger pour eux ou pour lui-même. Même quand on croit avoir un cheval parfaitement connecté, il reste un cheval, pas entièrement adapté à notre monde humain et ses risques." (https://www.instagram.com/equi_khouture/) dans les commentaires.
OK chérie. Ne sors plus de chez toi alors parce que si tu commences comme ça, tout est dangereux!!!! Dans cette société, le système est devenu une véritable matrice. Ça rend le film (Matrix) totalement actuel. Pour un confort illusoire, l'humain préfère la captivité. Je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce qui est en train de se passer.
A coté de ça, l'homme tue la nature à laquelle il doit la vie.

Damien Saez, un visionnaire, le dernier résistant ?

Quand l'homme impose sa matrice

Quand tu parles et écris en français, tu vois tout de suite que ce cheval (dont je parle plus haut) n'est pas en liberté. Cependant, au lieu de revoir son vocabulaire et d'assumer ses actes, l'auteur se sent "insulté". Donc un réseau social n'est pas réellement un réseau (décidément hein) dans la mesure où tu ne peux commenter que pour écrire "oh, c'est vachement bien ce que tu fais" : c'est stérile donc. Et je ne parle pas de l'orthographe.

Libre expression ? Que sont réellement les réseaux sociaux ?

Maintenant, tout s'échange sur smartphone et il décide des mots à ta place : encore une porte ouverte à la liberté. Il faudrait peut-être réveiller la planète et la remettre sur les chemins de la nature, en liberté justement. Mais survivrait-elle sans ses nombreuses dépendances? Je me pose la question.

Je rentre de 2 jours de randonnée pédestre. J'ai bivouaqué dans un endroit sublime sans aucun réseau et c'était juste BIEN. Calme, beau, chaud aussi lol. Tu peux voir l'album photo sur le blog de Mamy Horse pour te détendre un peu.

Bref, toujours sur mon fil d'actualité, je me retrouve sur un truc anti chasse à courre en 4x4. Euh, c'est à cheval la chasse à courre, non? N'empêche que si tu creuses, les participants achètent la viande des abattoirs. C'est mieux? OK, je suis végétarienne et les chasseurs ne me dérangent pas. Ils rentrent souvent bredouille (contrairement aux abattoirs...) et de mon point de vue, ils ont le mérite de s'être donné la peine de chasser ce qu'ils mangent. Un peu comme on cultive son jardin. Pis la chasse à courre, c'est physique!!!

Donc, les anti-chasse à courre (parce que sinon, la chasse tout court, ça va) veulent destituer le gouvernement qui autorise cette chasse. Waouh! Les réseaux pourraient être utilisés pour communiquer : ben non...

La triste réalité

Alors que des lois ne protègent plus les mineurs des agressions sexuelles, que la législation du travail nous prend pour des esclaves, que la planète qui nous abrite est en danger (quand on sera tous morts du manque d'oxygène, il n'y aura plus de chasseur, tout va bien) les pseudo moyens de communication nous abreuvent de futilités.

Avouez que par ordre d'importance, je me demande pourquoi les guerres qui tuent des enfants, des hommes et des femmes qui n'ont rien demandé et aussi probablement leurs animaux ne sont pas un sujet majeur. Je me demande aussi si nous allons continuer à détruire la planète, à polluer l'eau et les sols, nous désunir pour des raisons financières - en plus nous, des sous, on n'en a pas... parce qu'on travaille presque bénévolement : si, si, regardez bien. Votre boite aux lettres va commencer à se remplir de feuilles d'imposition et la rentrée va vous occuper et surtout minimaliser votre compte bancaire.

Mais, si le gouvernement interdit la chasse à courre, alors se sera un super gouvernement.

Je suis désespérée.

Je vais aller respirer loin de tout ça avec les chevaux de l'association (ils ont une liberté de décision et ne travaillent pas avec la canicule), le chien, les chats, les poules. Je vais protéger la petite partie de liberté que j'ai encore pour prendre un thé acheté au marché ce matin. Sur la toile, je vais admirer les plumes colorées de léa. Oui, ma copine nous fait découvrir des poules aussi jolies que marrantes : instructif et récréatif.

Discussions et Débats : donnez votre avis